Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CAPNOLF

Quelques petites infos sur la CAP à Saint Nolff

Articles avec #vie du coureur catégorie

MARS 1994 !!

Publié le 20 Mai 2013 par CAPNOLF dans VIE DU COUREUR

& en 2013 les V1 de l'époque sont les premiers V3 d'aujourd'hui !!!!!!Sylvain591.jpg cherchez les noms!!

commentaires

le coureur et la marée !!!

Publié le 4 Avril 2013 par CAPNOLF dans VIE DU COUREUR

P1012418.JPG    Alors Michel ," un marin comme toi":

t'as oublié de consulter les horaires de marée avant de partir courir !!!!!

Ta foulée est remarquable malgré le poids des chaussures.

Tu es le premier Nolféen sur les quinze du BDM d'Arzon 2013 ,bravo !!!!!

commentaires

gâteau sport "MAISON"

Publié le 9 Mars 2012 par CAPNOLF dans VIE DU COUREUR

Gâteau sport maison ou industriel ?

 

 

Maison ! Pour maîtriser ce qu’il y a dedans. J’ai pour habitude de recommander à mes patients de faire soi-même son gâteau sport. Ultra Facile : faire un gâteau au yaourt, utiliser de la Farine 5 céréales bio au lieu de la farine raffinée pour obtenir davantage de sucres lents dans votre gâteau de l’effort. Sucrez avec moitié muscovado (sucre roux bio), moitié sirop d’agave ou du miel oui mais pas n’importe lequel : du miel d’acacia riche en fructose et donc à Index Glycémique plus bas que les autres miels. 

Rajouter des ingrédients surprises : raisins secs, amandes et noisettes concassées ou autres. Et n’oubliez pas l’ingrédient magique !? Le bicarbonate de sodium !
Mettez du bicarbonate de sodium au lieu de levure en poudre et vous aurez une digestibilité optimale. Cuisson à 180 °C, environ 50 mn.
1 à 2 tranches de Gâteau de l’effort soit 50 à 100 g selon votre faim avec un Fromage blanc 0 ou 20 % MG, un oeuf ou 1 tranche de jambon ou 1 à 2 yaourt au soja pour avoir l’équivalence protidique, 1 à 2 verre d’eau pour compléter votre hydratation (boisson du petit-déjeuner) et vous aurez là le meilleur des petits déjeuners sportifs ! Idéal avant l’effort et pas prise de tête avant la compet’ !

 

ps: recette de corinne peirano

commentaires